Fessée : le grand classique incontournable du BDSM

fessée cadre bdsm vocabulaireLe fessée dans le cadre du BDSM

 

La fessée : l’incontournable et grand classique du BDSM

La fessée dans le milieu bdsm est avant tout associé à la correction lorsque le soumis n’a pas exécuté les ordres de son maître, celui-ci devant donc recevoir une punition qui dans ce cas est physique. Donner des claques sur les fesses de son (sa) partenaire lors d’ébats sexuels ne rentre pas forcément dans le cadre du bdsm, ou du moins d’une relation de domination et de soumission car nous pouvons admettre aisément que cette pratique est de plus en plus courante, notamment dans les films pornographiques. Parler fessée dans le bdsm fait donc forcément référence à punition et correction, faisant bien apparaître ici le lien de domination qu’il y entre un maître et son soumis (ou esclave).

Il y a bien évidemment différents degrés de fessées, le plus élevé étant très certainement la flagellation bien que nous entrons ici plutôt dans le domaine du fouettage car forcément réalisé à l’aide d’un fouet, de lanières, de bâtons ou de tiges souples. Nous retrouvons donc des accessoires permettant d’infliger une fessée, comme la très simple ceinture, une canne souple (ayez en tête la pratique du canning dans des écoles du Royaume-Uni pour donner une correction à des élèves), la cravache, le fouet, le paddle (planche en bois muni d’une poignée, dans la culture actuelle surtout utilisé lors des séances de bizutage dans les confréries étudiantes des universités américaine), ou encore le martinet, et bien d’autres encore en fait. Comme quoi la fessée peut être infligée sous de nombreuses formes grâce à tous ces accessoires, bien que la fessée à main nue reste une manière très expéditive et punitive que les soumis aiment particulièrement.

 Nous n’avons pas pour habitude dans notre glossaire dédié au bdsm de citer des psychiatres, mais cette citation de Freud a attiré particulièrement notre attention concernant la fessée : « La douloureuse stimulation de la peau des fesses est une des racines érotisantes de l’objet passif de la cruauté (masochisme) ». Parler cruauté nous semble particulièrement disproportionné bien que le terme masochisme et érotisme nous semble particulièrement adapté. Il s’agit bien dans tous les cas d’une pratique à usage érotique dans le cadre du bdsm, donc forcément lié à la domination et à la soumission, tellement inscrite dans le bdsm en fait qu’on ne la décrit même plus et avons voulu rendre à César ce qui appartient à César, c’est-à-dire tenter de vous donner l’envie de vous soumettre à un maître sur notre tchat pour goûter aux plaisirs d’une bonne correction, bref, d’une bonne fessée !

 

 

fessée bdsm

 

site 

    Retrouvez-nous sur
  • facebook
  • twitter
  • googleplus