Libertine cochonne parfois sur Grenoble se déplace chez vous pour du sm

  0 Comments

site 

    Retrouvez-nous sur
  • facebook
  • twitter
  • googleplus

 

Elodie, 42ans – Grenoble

Profil consulté : 12 048 fois

 

« Femme plutôt soumise aimant le sm soft (fessée entre autre), je recherche de la rencontre sur Grenoble avec des personnes qui ont de l’expérience. Attention, si vous ne pouvez me recevoir, ne me contactez pas. Je suis libertine, cela implique que je recherche des personnes libertines. Profils sans pic ou sans description : vous n’aurez aucune réponse de ma part, il faut s’assumer. Pas plus de 60ans, pas moins de 35ans, uniquement pour personnes cérébrales et n’habitant pas à plus de 60km de Grenoble.« 

 

libertine cochonne Grenoble

 

 

L’interview par Le Piment :

LE PIMENT :  Pourquoi avoir choisie Le Piment plutôt que le Tchat Bdsm ?
Elodie :

Sur le tchat Bdsm (j’ai essayée) je ne me sent pas à ma place. C’est beaucoup trop hard et avec des personnes qui ont beaucoup plus d’expériences que moi. Je reste très classique avec des fessées, tenue par les cheveux, etc. Le reste est beaucoup trop hard, je préfère donc un tchat plus généraliste pour faire des rencontres simples où l’on peut se découvrir de nouveaux plaisirs !

 

LE PIMENT : Vous précisez quand même chercher de la rencontre avec des personnes qui ont de l’expérience…
Elodie :

Ça c’est pour ceux qui se reconnaîtrons comme libertin. Je ne cherche pas de plans cul à la va vite, mais des mecs qui ont déjà l’expérience du libertinage. Ils savent qu’il faut du respect et que c’est toujours la femme qui décide. Aimer le libertinage c’est avoir un état d’esprit. Mon annonce fonctionne plutôt bien car j’ai la chance d’être contacté par des personnes qui connaissent les clubs et saunas et qui donc comprennent parfaitement ce que je recherche et comment je le recherche.

 

LE PIMENT : Vous insistez aussi sur le côté cérébral, pourquoi ?
Elodie :

La soumission soft est avant tout cérébrale à mes yeux. C’est très important qu’il y est de la confiance, mais aussi des idées et de nouvelles manières de me soumettre gentiment. Par exemple, certains savent être très entreprenant mais savent rester soft. Quelqu’un qui lors d’un premier rdv me rencontre avec une cravate en satin, je sais immédiatement ce qu’il a derrière la tête, et c’est tant mieux, au moins il a comprit ce que je voulais ! Et puis le cérébral c’est aussi savoir exprimer ses fantasmes et ne pas juste parler de sexe. Certains ont l’art et la manière de me donner envie de les rencontrer et de foncer au lit avec eux !

 

LE PIMENT : Vous faites également la guerre aux profils sans photo ni description, est-ce qu’il y en a beaucoup ?
Elodie :

Tant qu’il restera un profil sans photo ni description cela sera toujours trop… Mais il faut dire que les femmes donnent le mauvais exemple. Il y a plus de femme qui ne remplissent pas leurs profils que d’hommes. C’est dommage, c’est pourtant la base pour pouvoir rencontrer et se faire contacter. Moi j’appelle ça s’assumer. Ma photo ne montre pas mon visage mais l’on sait à qui l’on a affaire. Si l’on aime les rondeurs par exemple, on sait très bien que ce n’est pas la peine de me contacter, de même que si l’on recherche une rousse, etc. C’est le plus important un profil pour commencer, puis après la façon de contacter. Là je rigole encore ! Même par mails ou messages privées certains continuent à dire un simple « coucou ça va ». Là je ne répond pas, même si le profil me semblait intéressant. C’est aussi ça être cérébral !

 

 LE PIMENT : Voilà qui est dit pour tout ce qui est cérébral. Les libertines y accordent une place très importante, vous nous le confirmez. Nous vous souhaitons donc de bonnes rencontres avec les libertins de Grenoble et de sa périphérie !

 

 

libertine Grenoble

 

 

 

Chat BDSM Xpériences-Hard